Bandeau
Nivillac Cap Avenir
Cap sur 2020

Site associatif de soutien des élus de la liste "Nivillac Nouveau Cap". Espace qui permet de rendre compte de leurs expériences dans la vie de la commune et de promouvoir de nouvelles idées.

VALSE HÉSITATION ÉLECTORALE ?
Article mis en ligne le 7 mars 2015

par Groupe NNC
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Lors de la dernière commission finances, le maire a annoncé qu’il serait proposé au conseil municipal d’augmenter les impôts locaux de 10% pour équilibrer le budget 2015. Ces propos ont été confirmés par l’adjoint aux finances, Guy David, qui, il faut le reconnaître, s’est emparé du bien délicat dossier de l’avenir de nos finances avec sérieux et réalisme.

Lors du débat d’orientation budgétaire du 2 mars, cette annonce a été non seulement confirmée par Guy David, mais une hausse de 12% a même été évoquée. Suite à nos questions, le caractère indispensable de cette augmentation a été confirmé par le maire, en précisant toutefois qu’en 2016, une pose serait observée.
Il a été également souligné que nos moyennes d’impositions sont bien en dessous de celles des communes de même strate du département. C’est un fait, mais nous avons souligné qu’il aurait été beaucoup plus responsable de la part de l’ancien maire d’augmenter les impôts au fur et à mesure de la croissance exponentielle de l’endettement plutôt que de laisser le soin à ses successeurs d’appliquer une thérapie aussi radicale. Endettement, faut-il le rappeler, dû essentiellement à une politique d’investissements tous azimuts visiblement incontrôlée et quelque peu mégalomaniaque, approuvée sans broncher par treize des conseillers de la majorité actuelle. Mais il est vrai qu’une augmentation d’impôts, peu populaire à l’approche des municipales, aurait été plutôt contre-productive pour la liste sortante qui briguait un nouveau mandat. À ce sujet, remarquons que ce que nous n’avons cessé de marteler quant à nos finances pendant la campagne était non seulement une réalité, mais même en deçà de la vérité. Nous aurions préféré que les évènements nous donnent tort.

Interviewé dès le lendemain par l’Écho de la Presqu’île, le maire a relativisé la hausse d’impôts en n’évoquant que la suggestion de la comptable des finances publiques de les augmenter de 5% par an (cf. article en ligne sur notre site). On ne peut voir là qu’une façon de désamorcer la bombe lancée la veille, peut-être un peu malgré lui, du plus mauvais effet sur l’électorat en cette période d’élections départementales auxquelles le maire se présente à nouveau.

Avec ces propos contradictoires, on ne sait plus quoi penser : soit cette hausse de 10, voire 12%, est nécessaire pour équilibrer le budget 2015, soit on peut appliquer une hausse progressive de 5% par an, forcément moins douloureuse pour le contribuable nivillacois.
Verdict lors du vote du budget le 7 avril prochain.


Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59
En 2018, nous avons toujours besoin de vos dons. Adhérez à l’association "Nivillac Cap Avenir" et vous serez les premiers informés.