Bandeau
Nivillac Cap Avenir
Cap sur 2020

Site associatif de soutien des élus de la liste "Nivillac Nouveau Cap". Espace qui permet de rendre compte de leurs expériences dans la vie de la commune et de promouvoir de nouvelles idées.

BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN
Article mis en ligne le 13 mars 2018

par Groupe NNC
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

À la suite de notre question orale posée lors de la séance du conseil municipal d’hier soir, le maire a informé les élus du contenu de la rencontre qui s’est tenue jeudi dernier au sujet de l’école publique, entre les bureaux municipaux de La Roche-Bernard et de Nivillac.

Le maire de La Roche-Bernard a fait part aux élus nivillacois d’une délibération prise à l’unanimité par le conseil rochois en novembre dernier, dont rien n’avait filtré à ce jour.

Cette délibération précise en préambule les sommes dépensées pour l’école par La Roche depuis janvier 2011, date du retrait de la compétence école au Sivom. La Roche, propriétaire du bâtiment actuel, a repris la dette de 475 000 € correspondant à des travaux de rénovation et Nivillac a versé depuis cette date un loyer annuel de 20 000 € qui couvrirait l’annuité de cette dette.
La proposition rochoise est de céder 1€ symbolique le bâtiment actuel à Nivillac, avec reprise de la dette restant à courir, soit environ 225 000 €. L’estimation du prix de vente du bâtiment étant du même montant, le conseil rochois argumente que Nivillac peut ainsi solder cet emprunts dès que le bâtiment sera vendu.
En ajoutant les annuités d’emprunts déjà remboursées par sa commune depuis 2011, le maire de La Roche estime qu’avec cette opération la participation rochoise au futur projet est largement compensée, compte tenu de l’effectif d’élèves rochois inscrits à l’école publique (11,9% en 2017).

Cette proposition, à laquelle visiblement le bureau nivillacois ne s’attendait pas, ne correspond en rien aux arguments développés par le maire et l’adjoint aux finances de Nivillac lors du débat animé qui a précédé le vote sur l’emplacement de l’école. Il nous a été clairement opposé que La Roche ne participerait pas à la construction de la future école si elle se faisait dans le bourg. On voit qu’avec cette proposition la réalité est tout autre, la question de l’emplacement devenant, de fait, hors sujet (elle ne figure d’ailleurs pas dans la délibération en question).
Voici donc encore un argument développé par le maire en faveur du maintien aux Métairies du projet école qui ne tient pas la route, ajouté aux autres.

Il se confirme qu’une bonne partie des conseillers de la liste majoritaire s’est fait rouler dans la farine par le maire avec ce faux argument. Il faut croire que cela n’a pas été cependant suffisant pour que ceux-ci s’opposent en février dernier au projet Métairies par un vote efficace.

Quant à la participation financière de La Roche à la construction, il semble maintenant évident qu’on peut l’oublier.

Dans ce projet de construction du groupe scolaire public, tout était biaisé depuis le départ.


Forum
Répondre à cet article

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2
En 2018, nous avons toujours besoin de vos dons. Adhérez à l’association "Nivillac Cap Avenir" et vous serez les premiers informés.