Bandeau
Nivillac Cap Avenir
Cap sur 2020

Site associatif de soutien des élus de la liste "Nivillac Nouveau Cap". Espace qui permet de rendre compte de leurs expériences dans la vie de la commune et de promouvoir de nouvelles idées.

FINANCES LOCALES
Article mis en ligne le 13 septembre 2014

par Pierre Prat
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Suite à ma demande réitérée, la commission Finances s’est réunie pour la première fois le lundi 8 septembre. Au cours de celle-ci, plusieurs informations importantes ont été communiquées :

  • Lors de la convocation du maire et du premier adjoint par le sous-préfet concernant les finances communales, ce dernier a donné deux instructions :
    • geler tout investissement jusqu’à nouvel ordre ;
    • faire entrer de l’argent par tous les moyens.
  • Les impôts locaux se situent à hauteur de 317 € par habitant, contre 397 € au niveau national pour les communes de même strate .
  • Les charges de personnel sont à hauteur de 306 €/habitant contre 398 € pour la moyenne nationale (en fait ce chiffre n’est pas forcément parlant car il faudrait comparer à budget équivalent).
  • 700 000 € manquent à l’appel pour finir de financer l’ensemble mairie/médiathèque/poste, dont 200 000 € de voirie pour l’aménagement de la voie d’accès et des parkings, non prévus dans le budget initial (une vieille habitude du maire sortant). Mme De Vettor, trésorière des finances publiques, a autorisé à titre exceptionnel un emprunt pour ces travaux de voirie. On ne voit pas, en effet, comment la nouvelle mairie pourrait ouvrir sans eux. Ce point sera à l’ordre du jour de la réunion de conseil du 15 septembre. Le solde de 500 000 € pourrait être obtenu grâce à l’utilisation de la ligne de trésorerie du même montant votée en début d’année (mais qu’il faudra rembourser à court terme). Ceci reste à confirmer, car il n’était pas évident de suivre les explications de l’adjoint aux finances. Pour le mobilier, apparemment non financé, on récupérerait au maximum le mobilier existant.
    Quant à la médiathèque, il n’y a toujours pas d’accord de subventions pour le financement du mobilier, du matériel et du fonds d’ouvrages et DVD.
  • L’endettement par habitant atteignait 1749 € au 31/12/2013 et devrait atteindre 1800 € à la fin de cette année. Nous ne sommes pas loin des 2000 € que nous avions annoncés pendant la campagne. J.P. Oillic a précisé que nous les aurions atteints si les emprunts envisagés au budget primitif avaient été réalisés.
  • Le maire a indiqué que dorénavant aucun travaux ne serait commencé sans en avoir obtenu le financement. Dont acte. Il faudrait voir là une rupture totale avec les vieilles habitudes, qui nous ont mené là où on sait. "C’est une autre époque" a t-il ajouté.
  • Des contacts ont été pris par le maire avec EADM (la SEM immobilière du conseil général ) pour reprendre le lotissement de la Croix Jacques. L’offre de celle-ci a été jugée bien trop basse et le maire n’a pas donné suite.
  • Mme De Vettor devrait nous présenter un état des finances et indiquer nos marges de manœuvre à la fin de l’année. Il n’est pas certain que cette réunion soit publique, devant être réservée à la commission Finances élargie à l’ensemble du conseil.

Par ailleurs, j’ai rappelé la nécessité de réaliser un état des réserves foncières comprenant leur emplacement, leur superficie, leur classement au POS et leur valeur marchande. Le maire m’a indiqué qu’il faisait ce travail depuis une dizaine d’années.
Quant aux lotissements, représentant une importante immobilisation de capitaux et donc d’emprunts, il semblerait que les ventes ne soient pas au rendez-vous. Il est question de 5 à 6 lots vendus (à confirmer).
J’ai également dû évoquer les économies de fonctionnement, pensant que le sujet serait abordé auparavant. Guy David compte voir la question avec chaque chef de service.
Le tableau des biens communaux éventuellement à vendre devrait être produit en octobre et le sujet à nouveau à l’ordre du jour lors du conseil d’octobre (voir l’article "Bâtiments à vendre").

En conclusion, la situation de nos finances est bien celle que nous avions annoncée lors de la campagne. Quelques mois ont suffit pour que la liste majoritaire révèle (ou admette ?) la situation, même si de nombreux non-dits subsistent encore. Ce sera à nous de poser les bonnes questions lors de la présentation de Mme De Vettor.

Pour terminer sur une note humoristique, suite au propos du maire sur le fait que nous devrons travailler de concert (sous-entendu y compris l’opposition), j’ai ajouté "C’est évident, nous sommes tous dans la même galère". Et tout le monde a approuvé !


Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.78
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2
En 2018, nous avons toujours besoin de vos dons. Adhérez à l’association "Nivillac Cap Avenir" et vous serez les premiers informés.