Bandeau
Nivillac Cap Avenir
Cap sur 2020

Site associatif de soutien des élus de la liste "Nivillac Nouveau Cap". Espace qui permet de rendre compte de leurs expériences dans la vie de la commune et de promouvoir de nouvelles idées.

COMPTEURS LINKY
Article mis en ligne le 10 juin 2016

par Pierre Prat
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Le compteur Linky d’ERDF était à l’ordre du jour du conseil municipal du 23 mai 2016. Le maire a en effet reçu cinq requêtes d’administrés lui demandant d’interdire le déploiement sur le territoire de la commune de ces appareils en raison des dangers qu’ils présentent sur le plan de la sécurité (risques d’incendie), sur le plan de la santé (propagation d’ondes électromagnétiques) et sur l’atteinte à la liberté (recueil de données à distance).
Le maire a choisi de botter en touche en nous informant qu’il n’avait « aucune compétence en la matière puisque, en l’occurrence, l’autorité gestionnaire du service d’électricité est le Syndicat Morbihan Energies (SDEM) et que le concessionnaire, responsable de ces équipements, est ERDF. »
Ayant également été interpellés sur ce point notamment lors de notre dernière réunion publique, nous ne pouvions nous contenter de cette réponse. Avec cette opportunité de prise de parole, nous avons souhaité poser les termes d’un débat qui ne manquera pas d’arriver lors d’un futur conseil. Il faut noter que le maire n’y a vu aucune objection et nous a laissé aller au bout de notre intervention.
Nous nous sommes d’abord étonné qu’une commune ayant délégué la gestion d’un service public à un syndicat ne puisse plus émettre le moindre avis sur ce service ou s’opposer à une décision dudit syndicat. Notre question n’obtenant pas de réponse claire, c’est finalement la Directrice générale des services qui a rappelé que nous conservions bien tout pouvoir d’intervention lors des réunions du SDEM, notamment par l’intermédiaire de nos représentants (Jérôme Seignard et Julien Bocéno). Nous voilà rassurés.

Nous avons ensuite précisé qu’à l’heure actuelle, 170 conseils municipaux avaient voté soit pour le report de ces installations, soit contre celles-ci *, parmi lesquelles Missillac dont les élus ont refusé à la majorité de signer la convention de partenariat avec ERDF (à noter que le maire de cette commune n’a pas d’étiquette écolo, contrairement aux trois conseillers minoritaires). D’après l’une des conseillères contactées, le déploiement des compteurs ne se ferait pas en coordination avec les syndicats d’électricité et sous forme d’opérations globales, mais bien commune par commune, en fonction sans doute d’impératifs techniques. Ce point est très important car il va à l’encontre de la réponse du maire. La plupart des communes qui ont voté le report des opérations d’installation l’ont fait dans l’attente des résultats du rapport sanitaire de l’ANSES commandité par l’État, dont on espère bien qu’il ne sera pas pipé.
Nous avons aussi rappelé au maire que ce sont les communes qui sont propriétaires des compteurs d’électricité (ou les syndicats, par délégation de pouvoir), ce qu’il semblait ignorer, et par là même intéressées au premier chef par les nouveaux compteurs.

Nous avons demandé au maire, bien qu’il n’y eût pas lieu de voter ce jour là, que lorsque la question serait à l’ordre du jour, il fasse valoir le principe de précaution sanitaire en tant que premier officier de police judiciaire garant de la santé de ses administrés. Ce principe de précaution est posé dans l’article 5 de la Charte de l’environnement et adossé à la constitution.

Nous avons choisi en tant qu’élus de répondre à toute préoccupation citoyenne, sans aucune considération politique, ainsi que nous l’avions défini lors de notre campagne des municipales. Nous voulons ainsi rappeler nos valeurs de respect de la démocratie et des opinions de chaque individu, particulièrement lorsque des notions aussi importantes que la santé publique et les libertés individuelles semblent concernées.

Nous ne manquerons pas de revenir sur un sujet qui devrait s’inviter dans l’actualité très rapidement.

* Pour un déploiement national qui a démarré en décembre dernier. Trente millions de compteurs devraient être changés.


Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2
En 2018, nous avons toujours besoin de vos dons. Adhérez à l’association "Nivillac Cap Avenir" et vous serez les premiers informés.